Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelle heure ?

 

Recherche

Compteur

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Archives

Merci à

Image Hosted by ImageShack.us

Articles Récents

Catégories

5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 21:07

Presque tous les visiteurs de Kôm Ombo arrivent par bateau en provenance d'Edfou ou d'Assouan. Ils viennent donc de voir ou découvriront bientôt le plus grand et le mieux préservé des temples ptolémaïques égyptiens, le temple d'Horus à Edfou, ainsi que ceux de Philae, d'Esna, de Dendera et de Deir el-Medineh.


Image Hosted by ImageShack.us

En comparaison, les reliefs du temple de Kôm Ombo sembleront bien ordinaires. Les visages semblent gros, mal faits, les jambes et bras ressemblent à des grosses saucisses, les nez sont droits et étroits, les corps mal proportionnés... Dans une certaine mesure, il s'agit là de caractéristiques propres à tout l'art ptolémaïque.

Néamoins, aucun site ne bénéficie d'une aussi belle localisation que Kôm Ombo. Situé en hauteur, ce site offre une vue splendide sur le Nil bleu et les champs émeraude auxquels succède le désert doré.


Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Lorsque la lumière frappe les murs du temple, les reliefs sont remarquablement mis en valeur.
Kôm Ombo est un site dans lequel il faut déambuler pour apprécier son architecture.

Image Hosted by ImageShack.us

Kôm Ombo dont le nom vient du copte Umbo et de l'égyptien Nubi, est un grand village bâti à la lisière d'une vaste étendue de terres agricoles au départ de la route menant dans les mines d'or du désert, qui est aussi une route caravanière menant aux oasis de l'ouest et au Soudan. Les vestiges du village sont encore visibles dans les champs au nord et à l'est du temple. On dit que l'armée romaine entraîna  les éléphants utilisés en Afrique du Nord sur ce site.

Sur le fleuve, juste en face du temple, de petits îlots et bandes de sables sont visibles la plus grande partie de l'année.
Dans l'Antiquité, elles abritaient de nombreux crocodiles et la ville était étroitement associée à Sobek, le dieu crocodile.

Image Hosted by ImageShack.us

Bâti à la période ptolémaïque, le temple est double : sa moitié gauche est consacrée à Sobek et sa moitié droite à Horus l'Ancien Haroëris.

Image Hosted by ImageShack.us

Le temple offre au regard des tableaux d'offrandes,

 Image Hosted by ImageShack.us

des inscriptions dédicatoires, des scènes astronomiques et des représentations d'instruments chirurgicaux.

Image Hosted by ImageShack.us

Le Nil s'est déplacé vers l'est au cours des quinze siècles écoulés et des portions du 1er pylône et des premières cours ont été détruites.

Image Hosted by ImageShack.us

Partager cet article

Repost 0
Published by Osiris - dans Egypte
commenter cet article

commentaires

aude 01/11/2008 16:39

magnifiques photos.

La Grise Souris 30/10/2008 19:35

Toutes ce belles photos me font vivre mes beaux souvenirs... ah oui le crocodile ... rien n'a changé... c'est fait tu as pris ce voyage????En tout cas, merci de cette partge.(la tunique , je l'avaisi trouvée à la brocante... si c'était à mon grand père, je ne la toucherais pas !)  bisous

sylvie 10/10/2008 22:32

tu me donnes envie de regarder mes photos.bisous toi

dany 10/10/2008 00:24

Reportage superbe et photos lumineuses et magiques !Douce soirée Osiris et gros bisous

edith 09/10/2008 18:44

j aimerai voir ça un jour !