Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelle heure ?

 

Recherche

Compteur

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Archives

Merci à

Image Hosted by ImageShack.us

Articles Récents

Catégories

12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 09:18

 

Comme promis, je vous invite à découvrir ou redécouvrir l'un des joyaux de l'architecture Renaissance ... le Château d'Azay-le-Rideau.


 

Le premier château médiéval d'Azay fut construit aux alentours de 1119 par l'un des premiers seigneurs du lieu, Ridel (ou Rideau) d'Azay, chevalier de Philippe Auguste qui édifia une forteresse défensive censée protéger la route entre Tours et Chinon.La forteresse initiale fut soumise à plusieurs événements, et notamment l'incendie provoqué par Charles VII pendant la guerre de Cent Ans. Le village gardera d'ailleurs jusqu'au XVIIIe siècle le nom d'Azay-le-Brûlé.
L'apparence actuelle du château d'Azay le Rideau date du début du règne de François 1er. Jusqu'alors le château d'Azay le Rideau avait un but défensif et ressemblait à toutes les forteresses de la région.
A la fin du XVème siècle, l'architecture et le décor des demeures françaises seigneuriales va évoluer. Les bâtisseurs s'entourent d'artistes italiens et le château d'Azay le Rideau s'inscrit dans cette évolution primordiale de notre architecture royale. C’est ainsi qu’en 1510, Gilles Berthelot qui acquiert la seigneurie et le château fort d’Azay le Rideau, entreprend la reconstruction d’une ravissante demeure dans le goût italien aidé par son parent Semblancay, surintendant des finances du royaume. Lorsque celui-ci est accusé de malversations et exécuté, Berthelot prend la fuite en 1528. François 1er saisit le château et l'offre à son compagnon d'armes Antoine Raffin.

Les descendants d'Antoine Raffin occupent le château jusqu'au XVIII siècle. En 1791, pendant la Révolution française, le marquis Charles de Biencourt achète le domaine.  Cet aristocrate et ses descendants redonnent tout son luste au château. Le dernier marquis, ruiné, doit vendre le domaine à la fin du XIX siècle. L'Etat achète le château et une partie du parc en 1905.


 

Le grand escalier est l'entrée d'honneur du château.

Il est composé par trois étages de loggias sumontés d'un fronton concourant à l'effet de verticalité. Sa façade porte un décor foisonnant où se mêlent des motifs de tradition gothique et des ornements de la Renaissance.

Cet escalier est un des premiers exemples à rampes droites en France, intégré au centre du logis principal. A l'intérieur, chaque volée montante est couverte d'un pladond à caissons décoré de médaillons à portraits.

   

Un aperçu des nombreuses pièces du château  :

 

- La salle de billard décorée de tapisseries de Beauvais du XVIII siècle représentant des scènes de chasse

- Le salon Biencourt avec son atmosphère chaleureuse du XIX siècle grâce à une collection de peintures, de portraits historiques et de photographies des marquis et de leurs épouses.

- L'oratoire abritant des sculptures du XVI siècle.

- L'ancien passage entre la cour et le jardin qui a été surélevé et fermé par les Biencourt pour créer une circulation intérieure

- Un des nombreux portrait royaux, ici Louis XIII.

- Cheminée de la Renaissance de la cuisine. 

 

 

Jusqu'au début du XVIII siècle, le château avait conservé autour des deux logis Renaissance, un bâtiment médiéval et les vestiges d'un donjon. Les marquis de Biencourt ajoutent une tourelle et remplacent le donjon par une tour néo-Renaissance. Une basse-cour était entourée de bâtiments agricoles. A la place, deux communs symétriques sont construits à la fin du XVIII sicèle, précédés d'une cour en demi-lune et d'une longue allée bordée d'arbres.


 

A partir de 1825, les marquis de Biencourt font drainer les prairies pour créer un parc à l'anglaise. Les allées au tracé concentrique doivent permettre d'admirer les façades du château. Les nombreux bras de l'Indre laissent la nature très présente. Des espèces venues de pays lointains sont plantées.

 

 

La terrasse à canons du XV siècles au pied du château , a été supprimé lors des restaurations des années 1950 pour que la rivière, ralentie par des seuils, serve de miroir à l'architecture

 


La petite visite est terminée. J'espère que cela n'a pas été trop ennuyeux !

J'ai essayé de résumer au mieux la documentation offerte à l'entrée du château. Pour la partie historique du lieu, je me suis servie également du site Wikipedia.

 

Je vous souhaite un agréable dimanche.

A bientôt !!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marjorie - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Bibi 26/09/2010 18:40



Dis donc qu'il est beau ton casier et les photos, hum un rêve



Sylbroderie 12/09/2010 22:22



Merci pour cette page culturelle qui est un avant goût des journées du patrimoine.


Bonne semaine



EVA68 12/09/2010 20:48



merci pour cette belle promenade !



Gaëlle 12/09/2010 11:37



Je l'ai visité avec mes parents il y a plus de vingt ans mais je ne désespère pas d'y retourner un jour avec mes enfants, il est tellement beau!


Merci pour le reportage, en tout cas, ça donne l'impression d'y être!


 


Bisous et bon dimanche


Gaëlle



MAMIE TRICOT 12/09/2010 11:36



merci pour la visite et les magnifiques photos c'est vrai que ce chateau est une véritable merveille.


Bon dimanche