Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quelle heure ?

 

Recherche

Compteur

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Archives

Merci à

Image Hosted by ImageShack.us

Articles Récents

Catégories

27 avril 2006 4 27 /04 /avril /2006 08:59

 

Les petits bonheurs ne tiennent qu?à un fil ?

Anne-Sophie ne croit pas si bien dire !

Je viens de découvrir « Annesofil », boutique ouverte depuis octobre 2005 à même pas 1 km d?où je travaille !!! Oui oui oui !!!!! Quand j?vous dis que je suis longue à la détente, c?est peu dire hihihihi  

L?accueil y est hyper chaleureux ?. et surtout, nous avons affaire à une connaisseuse ? en PATCHWORK surtout mais également tout ce qui touche les travaux d?aiguilles comme le boutis, la broderie aux rubans ect ...




Vous y trouverez du tissus de qualité pour tous les goûts !
Question broderie, pour l?instant, vous trouverez un peu de toiles, des DMC, des kits mais surtout des cintres !!!!! Z?ai craqué of course !

Pour évider un stock de kits trop important, Anne Sophie préfère fonctionner au catalogue et passer cde ? Sinon, pour la fin d?année, elle prévoit de vendre plutôt des fiches et d?élargir  sa gamme de créatrices. Plein de nouveautés à venir ? La boutique vient d?ouvrir ?



Cerise sur le gâteau ?. Anne-Sophie donne des cours ? Elle a bien pris le temps de m'expliquer les différentes techniques qu'elle initie ... C'est une passionnée avant d'être une commerçante et ça c'est ti-top ! J?ai pris le calendrier, mais trop de projets pour avant les congés ? mais dès la rentrée ? C?est décidé ? Je m?initie au Patchwork !!!!!!!!!

Je rêve de faire un plaid depuis plus d?un an ? J?y associerai certainement patch et broderie en attendant voici mes petits achats ?


 

 

Free Image Hosting at www.ImageShack.us



Un joli tissu pour faire ce que moi seule peux savoir hihihi, un p'tit cintre et 2 jolis boutons ! J'ai surtout craqué pour l'arrosoir qui fermera à merveille la PAB Tournicoton.

Voilà, j'ai enfin trouvé mon lieu de perdition ... Pour celles qui se situent trop loin pour faire le déplacement voici le site internet :


http://annesofil.free.fr/


 

Et pour celles qui peuvent s'y rendre, toutes les coordonnées y sont !!!!!!!!!!!!!!




Repost 0
Published by OSIRIS - dans Broderie
commenter cet article
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 21:04


Ces statues monolithiques en grès de 18 m de haut représente Aménophis III. Ce sont les derniers vestiges de son gigantesque temple funéraire construit au début du XIV ème siècle avant JC se situant sur la rive occidentale de l’antique Thèbes.

D’après Strabon (historien et géographe grec), une grande partie du temple s’écroula à cause d’un tremblement de terre (-27 av JC) et les colosses se fendirent.

Repost 0
Published by OSIRIS - dans Egypte
commenter cet article
21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 12:35



Khéops (ou Khoufou) (2590 à 2565 av. J.-C.), est le fils du roi Snéfrou. Il est un pharaon considéré par certains comme l'un des plus grands de l'histoire de l'Égypte antique. Il est connu pour avoir fait construire la grande pyramide de Gizeh, dont la construction prit vingt années, et qui est considérée de nos jours comme la perfection en terme de technique de construction et d'architecture des pyramides égyptienne.


 



Free Image Hosting at www.ImageShack.us


 


Selon Hérodote (qui n'est pas un modèle d'exactitude, d'autant qu'il a visité l'Egypte 22 siècles plus tard) et les contes du papyrus Westcar (Nouvel Empire), à l'inverse de son père, le pharaon Snéfrou, Khéops était considéré comme un pharaon cruel et injuste envers son peuple. Cette réputation provient sans doute du fait que l'on imaginait mal un tel édifice être construit autrement que par des esclaves (vision inexacte reprise dans la Bible).

Or, de récentes découvertes, suite aux fouilles menées par Mark Lehner, ont révélé une ville des artisans et ouvriers à Gizeh. Il apparaît que ceux-ci étaient bien nourris, soignés et le cliché des esclaves menés au fouet est battu en brèche par les découvertes faites sur le terrain et dans les tombes. Le projet des pyramides était sans doute un projet fédérateur et un moyen politique et spirituel de réaliser l'unité des Deux Terres. À ces artisans et ouvriers spécialisés venaient se joindre une main-d'œuvre venue des villages de toute l'Égypte, sans doute de façon non permanente, et les villages contribuaient également à ce grand projet religieux en envoyant des vivres. 


 



 Free Image Hosting at www.ImageShack.us



 

Khoufou construisit également des temples, en particulier il entama la construction du temple d'Hathor à Dendérah.


Repost 0
Published by OSIRIS - dans Egypte
commenter cet article
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 17:05

 


Le chadouf est un appareil à bascule servant à puiser l'eau d'un puit ou d'un point d'eau. Il a été utilisé dès l'Egypte antique pour irriguer les cultures.

Il est constitué d'une poutre de bois fixée sur un axe vertical dont une extrémité est munie d'une corde et d'un récipient en peau et l'autre d'un contrepoids en pierre.
 
 

 

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Repost 0
Published by OSIRIS - dans Egypte
commenter cet article
9 avril 2006 7 09 /04 /avril /2006 10:41

 

What's surprise !!!!

I am very happy Réj !!! Thank you very much for all these small attentions !!!!!

I think to embroider with a mouse on the finger with Artus sat close to me ... Poor mouse !!!!!!!!!

 

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

 

Sorry, you  have a copy to correct more ... hihihihihi

 

Repost 0
7 avril 2006 5 07 /04 /avril /2006 19:55

Sphinx à tête de bélier et à corps de lion. A Karnak, ils bordent le dromos donnant accès au temple d’Amon dont l’animal sacré était le bélier.

                   



Repost 0
Published by OSIRIS - dans Egypte
commenter cet article
5 avril 2006 3 05 /04 /avril /2006 12:45



Séries de rapides se succédant sur le cours du Nil et généralement créées par l’affleurement des roches cristallines. Chacune d’entre elles est définie par un nombre :
 

La 1 ère : Assouan, une seule partie a subsisté, le reste ayant disparu sous les
aux du lac Nasser.

 


La 2 ème : Wadi Hakfa, l’intégralité de celle-ci a subit le même sort que la 1 ère.

La 3 ème: Tombos

La 4 ème : Abou Hamed, est la plus longue.

La 5 ème: Kénissa

La 6ème : Sabaloqa, la plus impressionnante en raison de l’aspect spectaculaire du massif rocheux taillé en deux par la gorge nilotique.



Le terme de cataracte qui désigne une cascade, n’est plus de nos jour adapté à la situation. En effet, les cataractes représentent la phase de transformation (la jeunesse du fleuve) en un cours d’eau plus calme et plus mature. L’érosion millénaire a transformé les anciennes cataractes nilotiques en rapides ou en tronçons fluviaux chargés de rochers.

À l’époque égyptienne, les cataractes portaient des noms : « puits inférieurs » et « puits supérieurs » pour les 1re et 2e. Le terme « puits » résultait de la croyance mythologique selon laquelle les eaux des crues sortaient des cataractes.

 



Repost 0
Published by OSIRIS - dans Egypte
commenter cet article
31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 19:35

                            

 

 

À la fois emblème et protection, la couronne est l’apanage des rois et des divinités. Celles des divinités sont ornées des symboles de leur possesseur : disque solaire, plumes ou cornes, ce qui permet de les identifier. Les couronnes et certaines coiffes (Némès, bandeau Seshed) sont considérées en elles-mêmes comme des êtres divins protégeant Pharaon et chargées de force magique et de valeur symbolique. Les Égyptiens leur rendent un culte particulier et leur adressent des prières.

  la couronne divine et royale : Hemhem



 

 

constituée de trois couronnes Atef est portée par les rois défunts et certains dieux enfants.


La couronne divine Hénou :


 

 

Free Image Hosting at www.ImageShack.us


formée d'une double plume d'autruche surmontant deux cornes horizonales de bélier.

 

La couronne Ourerèt du dieu Osiris (et oui ... c'est la mienne !!!!) :

 

 

composée de la couronne blanche flanquée de deux plumes d'autruche.

 

La couronne Tjèni :        

 

 

 

 

composée de deux cornes de bélier torsadées et horizontales, de deux plumes aux sommets recoubés et du disque solaire.


 

Le Nemès :


 


coiffe purement royal en tissu rayé.


 

 

 

 

 

Repost 0
Published by OSIRIS - dans Egypte
commenter cet article
23 mars 2006 4 23 /03 /mars /2006 12:24




Les viscères momifiés du défunt étaient conservés dans quatre urnes funéraires, les vases canopes. Fabriqués en albâtre, en calcaire, en poterie ou en bois, ils sont placés sous la protection de quatre dieux appelés les « quatre fils d’Horus » et de quatre déesses :


 Free Image Hosting at www.ImageShack.us  Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 

Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 


Amset, à tête d’homme et Isis veillent sur le foie

Hapi, à tête de babouin et Nephtys sur les poumons
Douamoutef, à tête de chacal et Neith sur l’estomac
Khebeh-senouf, à tête de faucon et Selkis sur les intestins.





Repost 0
Published by OSIRIS - dans Egypte
commenter cet article
18 mars 2006 6 18 /03 /mars /2006 17:10


Les anciens égyptiens mesuraient le temps comme nous en années, mois, jours, heures. Les années étaient numérotées en années de règne par rapport à l’intronisation du pharaon, et non pas comme nous en partant d’un point zéro.

L’année égyptienne était divisée en 12 mois, chacun de 30 jours. Chaque mois était divisé en 3 décades. Les textes astronomiques subdivisent le ciel nocturne en 30 décans, suivant le lever de constellations à certaines heures de la nuit. Chaque décan représentait une décade dans le calendrier. Les mois étaient regroupés en 3 saisons : AKHET (la crue), à peu près de mi-juillet à mi-novembre ; PERET (le reflux, ou l’hiver), à peu près mi-novembre à mi-mars ; et CHEMOU (la moisson ou peut-être littéralement, les basses eaux), à peu près de mi-mars à mi-juillet, moment où l’on moissonnait les blés.


 

Pour arriver à 365 jours, on ajoutait 5 jours intercalaires (ou épagomènes) après la fin de Chemou ; jours néfastes, ceux-ci étaient considérés comme les anniversaires d’Osiris, de Seth, d’Isis, de Nephthys et d’Horus du 14 au 18 juillet.

Ce système très simple avait l'avantage d'avoir des mois à longueur égale, les semaines chevauchaient ni les mois ni les années. Cependant, le seul grand reproche que l’on puisse faire à ce système calendaire est l’absence d’années bissextiles, qui apparaîtrons seulement à l’époque romaine. Ce manque leur faisait prendre un jour de retard tout les quatre ans. Ainsi le calendrier se décalait progressivement par rapport à l’année naturelle. Le lever de Sirius (Sopdet) ne coïncidait avec le nouvelle An du calendrier que tous les 1460 ans (l’événement est effectivement signalé en 139 de notre ère).

De même, le mois de trente jours ne coïncidait pas avec le cycle naturel de la lune. Beaucoup de fêtes étaient par conséquent, célébrées sur la base de l’observation de la lune plutôt que sur les données du calendrier civil. Le jour, quant à lui, était divisé en 24 heures, soit 12 diurnes et 12 nocturnes. On mesurait le temps au moyen de clepsydres en forme de bol gradué, d’où l’eau tombait en goutte à goutte par un trou.

 

Repost 0
Published by OSIRIS - dans Egypte
commenter cet article